CABC / OACC

Page d'accueil du CABC

Grappe scientifique biologique

Accueil

Grappe scientique biologique I

Information sur les projets

Chercheurs participants

Partenaires commanditaires

English

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement chaque mois notre Cyberbulletin

Thème A. Grandes cultures: Optimiser la productivité et la compétitivité grâce à des systèmes adaptables pour les grandes cultures

La production biologique de céréales, de graines oléagineuses et de légumineuses représente la plus importante superficie et le plus grand nombre d’exploitations agricoles biologiques au Canada (Statistique Canada, 2012). Les céréales biologiques et leurs produits dérivés transformés sont probablement les marchandises exportées du secteur canadien de la production biologique dont la valeur est la plus importante; ils ciblent des marchés existants aux États-Unis, en Europe et au Japon (Agriculture et Agroalimentaire Canada, 2009) ainsi qu’un nombre grandissant de nouveaux débouchés commerciaux, grâce à une reconnaissance bilatérale de normes biologiques nationales. En outre, les pénuries continues de stocks et les prix élevés des céréales biologiques destinées à l’alimentation du bétail ont ralenti l’expansion des secteurs des animaux d’élevage biologique et de production laitière; elles constituent ainsi une occasion pour mettre au point une production efficace de grandes cultures biologiques.

Les efforts ciblés en matière de reproduction, de sélection de cultivars, d’enrichissement du sol, de lutte contre les mauvaises herbes et de rotations des cultures économiquement viables sont systématiquement reconnus comme étant des priorités de recherche dans le cadre des enquêtes menées auprès de cultivateurs biologiques canadiens. Les cinq principales priorités de recherche des producteurs de céréales biologiques (CABC, 2009) étaient les suivantes :

  • la fertilité des sols et les rotations des cultures;
  • les rotations bénéfiques des cultures pour cibler des problèmes précis;
  • les interactions écologiques dans les rotations;
  • les rotations pour lutter contre les mauvaises herbes;
  • la qualité des sols.

Puisque les pesticides et les engrais synthétiques ne sont pas autorisés dans le système de production biologique, les agriculteurs doivent diriger leur attention sur l’optimisation de la santé des sols et des cultures grâce à une gestion des sols et à des approches agronomiques intégrées, ainsi que sur des technologies novatrices et correctement ciblées pour la gestion des sols, les symbions microbiens de plantes, les éléments nutritifs, les engrais verts, le labour (particulièrement la culture sans labour), les mauvaises herbes et les organismes nuisibles. De plus, toutes les cultures biologiques font face à des difficultés liées à l’accès à des semences appropriées adaptées à ces systèmes à faibles intrants.

Les activités novatrices s’inscrivant dans le cadre de ce thème englobent une gamme d’activités fortement complémentaires qui cibleront chacun des aspects de cette approche intégrée, afin de promouvoir la durabilité et la rentabilité des productions de grandes cultures biologiques. Les activités transsectorielles rassemblent des partenaires de l’industrie provenant de tout le spectre de la production de grandes cultures biologiques, y compris les producteurs, les groupes de producteurs, les fournisseurs d’intrants commerciaux biologiques, les transformateurs et les utilisateurs finaux de céréales biologiques.

Les activités scientifiques s’inscrivant dans le thème de la production de grandes cultures généreront de nouvelles connaissances et des pratiques novatrices pour la production de grandes cultures biologiques au Canada. Pour optimiser la pertinence et l’incidence de la recherche ainsi que l’établissement de liens avec les partenaires de l’industrie et leur mobilisation, ces activités visant plusieurs sites englobent des agroécosystèmes divergents et intègrent des essais de recherche menés à partir de stations et d’exploitations agricoles, à moyen et à long terme. Plus précisément, ces activités examineront la façon dont :

  • Les nouveautés en matière de technologies, d’intrants et d’approches améliorent la gestion des éléments nutritifs ainsi que la lutte contre les mauvaises herbes, les organismes nuisibles et les pathogènes (Activités A.6, A.7, A.8 et A.9); des travaux de recherche supplémentaires sur la gestion des organismes nuisibles en lien avec la production de grandes cultures sont également prévus dans les activités du Thème C.
  • Des rotations plus diversifiées à court et à long terme interagissent afin d’améliorer la durabilité et la rentabilité des pratiques de gestion des sols et de lutte contre les mauvaises herbes (Activités A.5 et A.8);
  • Les cultures sans labour dans l’est et l’ouest du Canada peuvent intégrer des biofertilisants commerciaux supplémentaires, ainsi que des options liées aux stratégies de fin de l’utilisation d’engrais vert, afin d’améliorer non seulement la gestion des mauvaises herbes et des éléments nutritifs mais aussi la productivité subséquente des cultures de céréales (Activités A.5 et A.8).
  • La production de graines de céréales et d’engrais verts de grande valeur comme la vesce peut être optimisée (Activités A.1 et A.8);
  • De nouveaux cultivars d’avoine, de blé, de maïs et de pommes de terre convenant précisément à une culture biologique à faibles intrants peuvent être sélectionnés afin d’optimiser la lutte contre les mauvaises herbes, l’utilisation des éléments nutritifs, la productivité et la qualité (Activités A.1 et A.2).


Activités:

  • Activité A.1: Approches participatives en sélection des végétaux et production de semences pour la production des cultures biologiques canadiennes
  • Activité A.2: Amélioration génétique de l’avoine biologique 
  • Activité A.5: Impacts du labour réduit et de la diversification des séquences de cultures sous régie biologique dans la zone de sol brun semi-aride
  • Activité A.6: Renforcement du rendement et de la séquestration du C dans les systèmes agricoles biologiques des Prairies : le rôle des déjections animales compostées dans les études à long terme
  • Activité A.7: Fermes biologiques commerciales bien établies: L’effet du taux d’application de déjections animales compostées sur les éléments minéraux du sol, le rendement et l’assimilation des nutriments par les cultures
  • Activité A.8: Optimisation de l’engrais vert et gestion de la fertilité pour la production de céréales biologiques
  • Activité A.9: Écologie appliquée pour une utilisation simple et efficace des nutriments dans les systèmes de culture basés sur les légumineuses à grain : sources de phosphore pour les producteurs biologiques des Prairies, et stratégies agronomiques pour une microbiologie efficace du sol afin de faire meilleur usage de ces sources de P

 

 

English

Cultivons l'avenir 2 Federation biologique du Canada CABC Dalhousie University Canada

Haut de la page

© 2014, Centre d'agriculture biologique du Canada (CABC)

 

Dalhousie University Centre d'agriculture biologique du Canada