CABC / OACC Centre d'agriculture biologique du Canada

Page d'accueil du CABC

U de T servira des aliments produits localement – L’Université est la première au Canada à passer contrat aux entreprises de restauration qui fournissent des aliments produits à l’échelle régionale

par Glenn Powell, collaboration spéciale pour le Ontario Farmer, 26 septembre 2006

« Nous sommes fiers d’être la première université au Canada à adhérer au programme Local Flavour Plus (LFP) qui vise à instaurer un approvisionnement durable en aliments produits à l’échelle locale », expliquait le professeur Vivek Goel, vice-président de l’Université de Toronto, lors du lancement de ce programme conçu pour faire la promotion de la vente de produits cultivés à l’échelle régionale auprès des services alimentaires des écoles, des universités et des organismes gouvernementaux.

LFP met en relation des producteurs et des transformateurs certifiés avec les services alimentaires de grands établissements et de collectivités – grossistes, gérants d’alimentation et chefs. Les contrats varient selon les entreprises et les collectivités, mais ils sont tous axés sur l’engagement à acheter une certaine proportion d’aliments certifiés LFP. L’entente sous-tend également l’accroissement annuel progressif de la proportion d’aliments LFP de l’ensemble des achats.

M. Goel a décrit le programme LFP comme un excellent exemple de projet bâtisseur d’une économie solide et stable. « C’est un jour important pour l’U de T, et nous espérons que nombre d’autres établissements nous suivront dans cette voie », a-t-il dit aux étudiants, aux agriculteurs, aux chefs et aux « militants de la chaîne alimentaire » réunis dans une immense tente sur le campus principal de l’Université.

On doit le programme LFP à la militante de la chaîne alimentaire (c’est un terme nouveau; peut-être peut-on parler d’activiste de l’alimentation) Lori Stahlbrand, qui a félicité les agriculteurs participant au programme. « Il a fallu l’engagement et le courage d’une poignée d’agriculteurs pour faire décoller ce projet, et nous avons un groupe d’excellents fermiers », a-t-elle affirmé.

Tom O'Neil, directeur général de Norfolk Fruit Growers, a décrit cette initiative comme une occasion pour les agriculteurs de « nouer de nouveaux liens avec les consommateurs ». Les pommes de Norfolk ¬- cultivées selon un protocole écologique qui inclut un système intégré de lutte contre les ravageurs - sont un produit-vedette de la gamme LFP.

« Tout ce qui peut être fait pour promouvoir les aliments locaux sur les marchés de la région est une mesure positive », a déclaré M. O'Neil.

Actuellement, il y a près de 30 fermes certifiées LFP, mais Stahlbrand assure que la demande dépasse largement l’offre et qu’ils ont besoin de plus de producteurs. « Nous avons besoin de davantage de fermiers certifiés LFP afin de maintenir l’approvisionnement et la variété des produits alimentaires d’une saison à l’autre. »

LFP n’intervient pas dans l’établissement du prix des produits. Toutefois, il ne s’agit pas d’un programme d’aliments à prix réduits, et « nous ne voulons pas que nos producteurs vendent à rabais », précise Mme Stahlbrand, qui ajoute que ce programme est axé sur un approvisionnement durable et une saine économie rurale.

Le coût de certification des fermes, effectuée par un organisme indépendant, est de 100 $ par année. Les normes de certification LFP tentent de trouver le juste équilibre entre divers facteurs environnementaux, sociaux et économiques. Elles permettent tant aux producteurs qu’aux transformateurs de recourir à un éventail de pratiques acceptables en fonction de leurs activités particulières.

Même si la certification LFP met l’accent sur la durabilité et la production à l’échelle régionale (dans un rayon de 200 km), d’autres facteurs clés sont pris en compte : conditions de travail sécuritaires et équitables pour les travailleurs agricoles, élevage bienveillant et sain des animaux, protection des habitats fauniques, et économies d’énergie pendant la production, le conditionnement et le transport.

Le programme LFP s’inspire de programmes semblables, auxquels ont adhéré des universités américaines, qui ont permis d’établir des liens entre des agriculteurs locaux et les services alimentaires de leurs campus.

Pour plus de renseignements : 416-699-6070 ou www.localflavourplus.ca


Le CABC remercie l' Ontario Farmer pour l’autorisation de publier cet article sur son site Web.


English


Publication août 2007

Haut de la page

© 2012, Centre d'agriculture biologique du Canada (CABC)

 

Dalhousie University Centre d'agriculture biologique du Canada